frendeites

Ce lieu est né de la rencontre entre Mickael Benichou, créateur des boulangeries Liberté, et Emmanuelle Simon, architecte d'intérieur.


Dans cet espace de 25m2, situé rue Saint Dominique dans le 7ème arrondissement de Paris, l'architecte d'intérieur a eu carte blanche. Le sol en pierre bleue, rappelant les pavés parisiens, invite les passants à entrer et crée un sentiment de continuité avec l’extérieur. Une fois à l’intérieur, on se retrouve entouré d’arches, tel un cloître, faisant voyager le regard entre les volumes et les jeux de lumière.
La présence du bois massif, façonné par la main de l’artisan, apporte un raffinement à ce lieu réalisé sur mesure. Des plaques en Raku ornent l’îlot central et les niches en forme d’arches, et créent un dessin rythmé. Cette technique de céramique japonaise, qui par un choc thermique laisse apparaître des craquelures aléatoires, évoquent celles du pain chaud sorti du four.
D’autres arches accueillent les clients qui se posent quelques minutes, dans ce lieu apaisant, pour savourer café et viennoiseries. Au plafond, 12 luminaires de la collection BABA d’Emmanuelle Simon, en plâtre chamotté et verre givré, font écho à la rondeur des tabourets, en bois massif, de la même collection.
À travers une meurtrière étroite, au fond de la salle, on aperçoit le boulanger qui s’affaire à la préparation des pains et autres délices aux odeurs enivrantes.

 

À propos d'Emmanuelle Simon:

Diplômée à l’École Camondo en 2012, l’architecte d’intérieur et designer franco-israélienne Emmanuelle Simon a continué à cultiver ces deux disciplines en faisant ses premières armes dans plusieurs agences de renom, notamment auprès de Jean-Marie Massaud puis de Pierre Yovanovitch. Des années formatrices qui lui ont permis de travailler sur de prestigieux chantiers à travers le monde.
En 2017, Emmanuelle Simon crée son agence d’architecture d’intérieur et de design à Paris.
Elle remporte la même année le Prix du Public de la Design Parade de Toulon avec son installation ‘La Chambre sur l’eau’ et présente à la Biennale Révélations au Grand Palais sa première pièce emblématique, le Cabinet-Bar Raku-Yaki. Début 2018, elle signe la première adresse parisienne du spa franco-japonais La Maison Evidens de Beauté.

En 2019, Emmanuelle Simon intègre le classement du magazine Architectural Digest AD 100, des meilleurs architectes d’intérieur du monde et reçoit le Wallpaper* Design Award du ‘Best Calm Spot’ pour La Maison Evidens de Beauté.

L’agence Emmanuelle Simon alterne entre différents projets publics et résidences privées, dont un nouvel Hôtel en Californie. En parallèle, elle développe sa passion pour le design et crée sa collection de mobilier et luminaire d’exception.

Emmanuelle conçoit ses projets avec une vision globale, allant de l’architecture à l’objet. Chaque lieu est pensé tel un écrin unique, et propose ainsi une identité forte. Le mobilier sur-mesure dessiné avec exigence et précision, est réalisé en échange avec des artisans au savoir-faire d’excellence. On retrouve souvent des influences du style Art Déco et de la philosophie wabi-sabi. Ces inspirations sont à l’image de l’esthétique d’Emmanuelle Simon, où la nature brute des matériaux vient insuffler une note d’authenticité aux lignes clairement maîtrisées de l’architecture des lieux. Astucieusement souligné par la lumière, la composition de chaque volume dévoile différentes perspectives grâce aux transitions subtiles et renouvelle ainsi cette notion d’expérience, essentielle dans l’approche d’Emmanuelle Simon.

Une sophistication épurée qui n’oublie pas pour autant la force du détail, faisant preuve de singularité pour atteindre un juste équilibre.

Crédit photos : Jérôme Galland

Pour visiter le site, cliquez ICI

 



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

D'A
 

Affichage contextuel MAGAZINE

Les plus lus

1

Un nouveau lieu de travail pour RATP Habitat

2

Une villa sur les hauteurs d’Ibiza

3

Le duo de designers de Studioparisien