frendeites

Né en juillet 1982 dans la ville de Toulouse, Régis Botta s’est passionné pour l’architecture dès l’enfance. Il sort diplômé de l’École d’Architecture de Paris Belleville en 2007 et quatre ans plus tard, il crée son propre cabinet d’architecture : Régis Botta Architecture. Mais qui est-il ? Quelle est sa conception de l’architecture ? Quels sont ses projets pour l’avenir ? Réponses.

On se demande parfois comment une personne en vient à se lancer dans telle ou telle carrière. Avec un ricanement, il nous explique que dans son cas, l'histoire prend racine dans des jeux d’enfants : “Quand j’étais petit, j’aimais beaucoup jouer aux légos. Je crois que tout vient de là, rien ne me destinait dans mon cercle familial à me lancer dans cette carrière, mais très jeune j’ai eu la chance de savoir ce que je voulais faire comme métier”. 

C’est ainsi qu’il finit par s’intéresser plus tard au travail de René Herbst, l’un des chefs de file des arts modernes des années 30, dont il admire : “l’élégance des lignes tout en modernité et en simplicité” mais aussi : “le côté fou et sans limite” de Gio Ponti (considéré comme l’un des maîtres de l’architecture italienne du XXe siècle). Mais par-dessus tout, il adore la créativité de Pierre Paulin, qu’il considère comme : “Le meilleur designer français qui ait jamais existé.” 

Et l’invention, la créativité, Régis Botta en a fait ses maîtres mots. C’est pourquoi en 2011, il crée son propre cabinet d’architecture, afin d’être aussi libre que possible de ses choix. Il nous explique : “Pour moi, l'architecture c’est avoir une vision. La vision des gens dans un espace, c’est savoir se projeter. Quand je conçois un espace, je fais des scénarios dans ma tête, je réfléchis à la vie qu’il y aura dans cet endroit.” 

Pointilleux sur les détails, il dessine aussi bien les meubles qui habilleront une pièce, que la pièce en elle-même, car il pense que design et architecture forment un tout inséparable : “J’aime proposer une vision totale d’un endroit, pour moi architecture et design sont unis par un même lien. C’est un tout”, déclare t-il. Particulièrement fier d’avoir dessiné le restaurant étoilé Mavrommatis de A à Z, du mobilier en passant par l’architecture du lieu, il a réussi à créer une ambiance unique, sur demande du chef de l’établissement. L’objectif était de traduire l’esprit grec sans tomber dans le folklore. Ce qu’il réussit à faire en proposant un ensemble de voûtes monochrome et de meubles épurés pour la touche finale, avec un défi en tête : proposer un aménagement qui n’existe nulle part ailleurs. 

Parmi ses projets futurs figurent la construction d’une maison à Toulouse qui devrait se terminer en septembre prochain : “Cette maison est située dans des champs, elle reprend les codes des hangars agricoles avec des matériaux de hangars agricoles, avec des structures en métal, de tôle ondulées…” décrit-il. En parallèle il a lancé le chantier de la Pâtisserie Vero Dodat, dans l’un des plus beaux passages couverts de Paris avec une livraison prévue pour mai. Les curieux devront donc attendre encore un peu pour aller y déguster de délicieuses sucreries et découvrir une ambiance teintée de bleu et de doré, tout en raffinement.

Voici donc de beaux projets dessinés avec passion, entre modernité et finesse. Finalement l’architecture selon Régis Botta, c’est la création à l'état pur, la passion de l’unique et de l’utile.

 

Visuels ©  : Karine Belouaar

 



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

D'A
 

Affichage contextuel MAGAZINE