frendeites

À l'est de Paris, le Château de Rentilly (77), tout d'inox et miroir revêtu, accueille jusqu'au 10 février 2019 l'exposition « L ». Pour « L » ? Tout simplement parce que le nom des artistes présentés commence par cette lettre ! Un choix littéral qui a le mérite de permettre la présentation d'œuvres du frac île-de-france pas ou peu montrées au public, et surtout jamais ensemble.

Jusqu'au 14 octobre, découvrez l'événement Passages Insolites à Québec (Canada). Un parcours déambulatoire dans l'espace public composé de neuf œuvres d'art, tout aussi éphémères que singulières. Tantôt ludiques, tantôt introspectifs, ces travaux sont disposés au cœur d'architectures historiques pour offrir une relecture actuelle des espaces urbains qu'ils habitent.

Alors que le festival artistique Burning Man se termine, retour sur l'une des propositions qui, même si elle n'a pas été réalisée, a beaucoup fait parler d'elle cette année : The blanket, de l'architecte Russe Alexander Shtanuk. Une gigantesque canopée ondoyante constituée de 3 350 couvertures de survie. Une installation hors limite, à l'image de l'événement.

Dans sa série (Non) Gravità, l'artiste numérique italien Massimo Colonna nous transporte dans un univers où la 3D ne fait pas que représenter le réel mais le dépasse, joue avec lui, autant qu'il joue avec les lois de la pesanteur.

Après avoir fait retomber en enfance les visiteurs du Musée des Arts Décoratifs de Paris (1er) l'an passé avec une piscine à balles géante, le studio de design new-yorkais Snarkitecture récidive. Il voit même cette fois encore plus grand, avec la création d'une aire de jeux à Hong-Kong remplie de plusieurs centaines d'immenses boules en plastique.

En quelques années, Instagram, application mobile destinée au relais de photos, est devenue un lieu de création à part entière. Des artistes se sont alors mis à créer des œuvres spécifiquement pour ce support 2.0 au format carré, à l'image du Sud-Africain Alexis Christodoulou et de sa série d'images 3D « Imagined Architectural Spaces ».

Dans le cadre du Festival Paris L'Eté, et en partenariat avec le musée d'Art Moderne et le Palais de Tokyo, Johann Le Guillerm, artiste issu du cirque (équilibriste, inventeur et manipulateur d'objets) a redonné vie pendant 6 heures à une créature de bois, La Transumante, installée pour l'occasion dans la cour du palais Galliera, le temps d'une soirée estivale : le lundi 16 juillet 2018.

Après avoir longtemps été réservé au domaine militaire, le drone entre dorénavant dans le champ de l'art. Un nouveau point de vue sur le monde s'offre alors à nous et aux photographes tels que Stephan Zirwes qui immortalise des piscines aux formes surprenantes, comme l'utilisateur ne les voit jamais.

Photographier ce que l'on ne regarde pas, voilà le point central du travail de Sinziana Vilicescu ! Sa série On the Periphery explore les rues de Los Angeles en Californie (États-Unis) et y capte des détails cadrés avec style. Avec les architectures graphiques dont elle tire le portrait, la collection met en avant ce qui nous échappe.

Après une première édition réussie en 2017, le Havre (76) offre une seconde saison à son événement estival : Un été au Havre. Une odyssée artistique imaginée par le touche-à-tout Jean Blaise, à qui l'on doit notamment les festivals urbains de la Nuit blanche à Paris (75) et du Voyage à Nantes (44). Un parcours plein de surprises à découvrir jusqu'au 23 septembre dans toute la cité normande.
Afficher plus
Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

D'A
 

Affichage contextuel MAGAZINE

Les plus lus

Coup de coeur !