frendeites

La céramiste belge Anne Marie Laureys (née en 1962) travaille l’argile et crée des œuvres sculpturales. Aperçu de son univers artistique singulier.

Anne Marie Laureys a étudié la céramique au Hoger Kunst Instituut Sint Lucas de Gand, et explore depuis lors les possibilités de l’argile. Son outil, c’est le tour. Son langage, c’est l’émotion. Avec ses formes abstraites délicates, elle insuffle sa propre sensibilité à la terre. « Mes céramiques, sont des métaphores de sensations », explique-t-elle.

Pour réussir à appréhender son œuvre, il faut d’abord comprendre son processus de création expérimental, car Anne Marie Laureys explore la matérialité de l’argile en donnant forme à ses émotions. Elle commence par tourner un pot classique. Puis, alors que la terre est encore malléable et humide, elle l’étire, la plie, la perce. Selon elle, le processus de création artistique est une expérience sensible : « C’est une exploration physique du processus, un phénomène d’action réaction entre la main, le cerveau et la matière. »

Dans ses séries « Høst », « Clay e Motion», « Push » et « Connect », Anne Marie Laureys évoque ce moment où se cristallise une émotion. Ces créations, qu’elle baptise « métaphores des sentiments », sont des sculptures entrelacées et formées de vides, semblables à des dunes de sable sculptées par le vent.

Saluées par la critique, ces créations poétiques et expressives ont été acquises par des collectionneurs et des instituions, et sont régulièrement exposées. En 2021, elles seront notamment visibles dans son solo show à la Taste Contemporary à Genève et l’exposition « Colors, etc. » au Tripostal de Lille.

Pour en savoir plus, visitez le site de la céramiste Anne Marie Laureys.

Visuels : © Anne Marie Laureys

La rédaction



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

D'A
 

Affichage contextuel MAGAZINE

Coup de coeur !