frendeites

Au sud de Marseille, dans le 9è arrondissement, l'agence Lacube architectes vient de livrer la restructuration et extension de l’Institution Sainte Trinité, établissement scolaire privé accueillant primaire, collège et lycée. 

C’est à Mazargues, au sud de la ville, que le quartier traversé par l’ancienne « route de Cassis » qui se prolonge vers les Calanques, que ce projet prend forme. Un quartier emblématique constitué d'un maillage de zones résidentielles et d’espaces urbains plus denses qui se développent autour de la structure d’un noyau villageois. L’Établissement scolaire a fait l’objet au fil des ans, de multiples greffes et modifications. Elles sont l’expression factuelle des réponses apportées à une évolution des besoins.

Pour cette opération, les objectifs annoncés étaient de rétablir une cohérence fonctionnelle, d'améliorer la qualité d’accueil, et d'initier un renouveau en s’appuyant sur les formidables potentialités du lieu, de l’espace et de la végétation. Le projet est également l’occasion de renforcer la lisibilité de l’institution dans la ville, de repenser la répartition des espaces extérieurs et la gestion des flux principaux.

Côté architecture, le volume s’étire sur l’espace public, dans l’esprit et la typologie des grandes propriétés de Mazargues. L’expression d’un simple mur assume le caractère sanctuarisé d’un lieu d’enseignement mais invite aussi au dialogue, par sa porosité, et laisse apparaitre l’accueil au cœur de l’établissement.

Un motif vernaculaire issu du vocabulaire de l’habitat pavillonnaire régional, élément de claustra en forme de fleur, inscrit le tracé de la croix trinitaire dans l’épaisseur des parois, et apporte une douceur et une vibration supplémentaire à la simplicité des volumes

La nature est placée au centre de cet ensemble. Le vaste îlot de fraicheur est préservé, une prairie bordée de platanes qui structure le site, lui confère un caractère recueilli. Il est prolongé par un parc accessible aux élèves qui épouse la pente naturelle vers la partie basse du site.

Autour de cet espace paysager majeur, l’extension du lycée et l’école élémentaire s’implantent sur deux niveaux, complètent la forme d’un cloître ouvert et laissent émerger la silhouette caractéristique du bâtiment historique, le pignon de la chapelle.

Le bâtiment historique, ancien « Internat pour les jeunes filles pauvres de Mazargues » a fait l’objet d’une réhabilitation complète (renfort de planchers, ventilation mécanique contrôlée double flux, mise aux normes électrique et d’éclairement). Les façades ont été entièrement ravalées avec application d’un enduit à la chaux traditionnel de fabrication artisanale.

L’expression constructive est celle de dalles portées sur de simples refends. Entre ces lignes structurelles sont sertis des panneaux de façades ajourés en béton de fibre qui forment une protection solaire aux larges ouvertures des salles d’enseignement. Un même motif, matricé dans les voiles de façades, à claire voie pour les panneaux, projette les courbes entrelacées de la croix trinitaire.

Tous les espaces pédagogiques sont traversants, bénéficiant d’une double orientation qui assure un éclairage naturel homogène des salles et permet une ventilation naturelle des locaux. Une ventilation mécanique a été conçue de manière autonome, avec un système original de préchauffage des entrées d’air.

 

Visuels : © Florence Vesval

 

 



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

D'A
 

Affichage contextuel MAGAZINE