frendeites

Alexis Mabille, créateur connu dans l'univers de la mode a fondé son agence de décoration d'intérieur, Beaubow, installée à Paris. Portrait de l’homme également membre officiel de la Fédération de la Haute Couture et chevalier des Arts et des Lettres.

Alexis Mabille est reconnu pour son art du vêtement. Il dévoile aujourd'hui une nouvelle facette de son univers créatif : la décoration d’intérieur. Une passion née au plus jeune âge auprès des architectes et décorateurs de sa famille, et qu'il cultive en multipliant de nouvelles expériences et réalisations. Alexis Mabille laisse libre cours à ses intuitions, aime jouer avec les styles : « J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans » disait Charles Baudelaire. Une collection d’images et d’expériences vécues, à la fois contrastées et convergentes, ont forgé la sensibilité du créateur. 

Dès son plus jeune âge, il se plaît à assembler, à transformer les tissus, les couleurs, les matières, afin de donner vie à son imaginaire. Il confirme sa vocation en suivant les cours de l’École de la Chambre Syndicale de la Couture : il habillera le corps des femmes. 

Après des collaborations trépidantes avec John Galliano et Hedi Slimane pour Christian Dior, puis la maison Yves Saint Laurent, il crée en 2005 sa marque. Au fil des collections, son sens des matières, des couleurs et des structures le guide naturellement vers la décoration, la création de mobilier et d’objets décoratifs. 

Dans son premier appartement rue Saint-Roch, Alexis Mabille éprouve l’envie de collectionner, de chiner, de composer un lieu de vie à son image. L’architecture intérieure émane d’une volonté singulière d’adaptation de l’art à la vie, une incarnation du beau et du nécessaire. L 'esprit viennois du début du XXème siècle, comme le radicalisme et l’audace du Bauhaus forcent son admiration. 

Il aime le trait et l’élégance du mouvement moderne incarné par Pierre Chareau ou Robert Mallet-Stevens ainsi que la liberté du grand décorateur Jean-Michel Frank « qui meuble en démeublant ». Sa rêverie se nourrit également des jeux créatifs du mouvement surréaliste, du parcours « néo-classique » d’Emilio Terry ou encore de Serge Roche. 

En 2019, il est ainsi invité à aménager divers lieux privés et publics tel que le Frou-Frou, restaurant du Théâtre Edouard VII, où une ambiance éclectique, inspirée de Carlo Mollino, mêle intimité et confort. Au Bœuf sur le toit, il associe marqueteries Art déco, mobilier et luminaires inspirés de René Prou et Jean Royère pour la salle de restaurant, puis convoque les esprits de Jean-Michel Frank et Erté pour le bar-bibliothèque et le music-hall, dans une atmosphère chaleureuse et festive. 

Alexis Mabille revisite ensuite la Maison de la Truffe de panneaux de bois, pierre apparente et tapisseries boisées ; il en fait un écrin pour les amateurs du diamant noir de la terre. En 2021, il est aussi sollicité pour concevoir la décoration du restaurant Cipriani Saint Tropez. Le chic méditerranéen s'y traduit en une pergola luxuriante propice aux plaisirs épicuriens. Prochainement, il interprétera les codes de l’incontournable Caviar Kaspia, qui ouvrira ses portes à Los Angeles. 

 



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

D'A
 

Affichage contextuel MAGAZINE